Quels sont les petits gestes bons pour l’environnement durant nos sorties de loisirs

À l’image du colibri qui prend, goutte après goutte dans son bec, pour éteindre la forêt en feu, nous aussi nous pouvons œuvrer pour un monde meilleur à travers de petits gestes. Lors de nos sorties de loisirs, nous pouvons être acteur du changement quand nous nous déplaçons, quand nous pratiquons et quand nous nous alimentons.

Des petits gestes quand vous vous déplacez

Une pratique locale

Hopika prône la pratique locale haut-savoyarde, celle qui se passe à côté de chez vous, vous les locaux, où proche de votre lieu de villégiature pour vous qui êtes de passage dans le département.
Alors, un premier geste tout simple, quand vous envisagez votre pratique de loisirs, est de faire votre recherche dans un périmètre le plus restreint possible de manière à ce que vos déplacements aient le moins d’impact négatif possible sur l’environnement. Envisagez le critère « local » comme prioritaire.

Une mobilité de loisirs

Et si, penser la sortie de loisirs de proximité, vous permettait d’élargir le champ des possibles en terme de mobilité. Je m’explique : habituellement nous considérons notre mode de déplacement comme le simple moyen pour nous rendre d’un point A à un point B. Cependant nous pourrions profiter de cette distance, qui sépare notre lieu de départ et notre destination, comme l’occasion d’avoir une pratique de loisirs à part entière. Et oui, un autre petit geste serait de nous déplacer en mobilité douce : en vélo, en roller, en trottinette, en skate, à cheval, en bateau, etc.

Et vous, connaissez-vous toutes les richesses qui sont proche de chez vous ? Et par quels moyens vous avez l’habitude de vous y rendre ?

Les petits gestes lors de votre pratique de loisirs

Naturellement qui dit activités de loisirs et d’autant plus pour les activités sportives, dit hydratation. Oui, durant la journée il vous arrive d’avoir soif. À ce moment-là, plusieurs choix s’offrent à vous : vous faites un détour par un supermarché, une supérette ou bien vous faites une halte dans une restauration rapide ou dans une boulangerie pour vous approvisionner en bouteille d’eau.
Mais, si le fait de prévoir, de prendre de l’eau au moment où vous partez de chez vous, vous offrez la possibilité de faire un autre petit geste pour l’environnement, anticiperiez-vous ?
Vous connaissez la problématique de la quantité de déchets excessive que nous produisons et entre autres en termes de plastique. Alors tentez de bannir l’usage de la bouteille plastique, optez voir même adoptez une gourde.


Campagne de financement participatif,
une gourde dans les contreparties

gourde 750ml 114x300 - Quels sont les petits gestes bons pour l'environnement durant nos sorties de loisirs - Hopika - Sorties de loisirs éco responsables en Haute-SavoieChez Hopika, l’objet qui nous semble incontournable pour toutes sorties de loisirs eco-friendly, est bien la gourde. C’est pour cette raison que vous la retrouverez dans certaines contreparties de la campagne de financement participatif que nous lançons courant octobre. Cet appel à financement aura pour objectif de développer une mise à jour de la plateforme web de manière à ce qu’elle vous permette une expérience utilisateur sur le terrain bien plus riche et pertinente… Alors gardez un œil sur notre actualité, nous aurons bientôt besoin de vous, pour que l’on puisse répondre encore plus à vos attentes et vos besoins.


Des petits gestes dans le cadre de votre alimentation

Chez Hopika, il y a naturellement beaucoup de choses qui nous tiennent à cœur dès qu’elles sont en rapport avec la sensibilisation au respect de l’environnement. Et dans le contexte de la consommation alimentaire, il y a de quoi faire, entre autres, par rapport à la problématique des déchets.

Là aussi, de petits gestes peuvent faire la différence. Vous avez peut-être déjà entendu dire que les meilleurs déchets sont ceux que l’on ne produit pas. Alors pour aller dans ce sens évitez le suremballage voir même, évitez les emballages en achetant en vrac. Et quand vous allez en boutique ou sur les marchés, utilisez des sacs réutilisables. Cependant malgré la meilleure volonté de réduire la quantité de vos déchets, le « zéro déchet » est bien souvent difficilement atteignable. Alors, dans ce cas-là pensez à rapporter vos déchets et voire même à ramasser ceux des autres.

Et vous, quand vous partez en activité et que vous prévoyez de quoi grignoter ou voire même de quoi manger comment gérez-vous la problématique des déchets ? 

 

Soyez source d’inspiration ou de solutions pour ceux qui nous lise.
De votre côté, quels sont les petits gestes que vous faites quand vous partez en sorties de loisirs ?
Faites-nous-en part en commentaires.

Ecrit par
Thierry LEGUAY

Actualités / Evénements

evenment FB activite footing croosfit ramassage WCUD 300x169 - Quels sont les petits gestes bons pour l'environnement durant nos sorties de loisirs - Hopika - Sorties de loisirs éco responsables en Haute-Savoie

Des actions de ramassage de déchets sauvages dans le cadre du World clean’up day 2019

Suivant cet état d’esprit de ramasser les déchets que d’autres personnes ont eu la négligence de laisser derrière eux, hôpital organise très prochainement, en collaboration avec la mairie de Cluses, des activités de loisirs de ramassage. Les prochaines, qui s’intitulent « trottinonscrossfitons et faisons du bien à notre environnement » se passeront le 21 septembre à Cluses avec une session à 9h30 et une autre à 16h00.
Pour vous inscrire suivez ce lien.

Les p’tits gestes écolos du stagiaire : 

Les loisirs

Moi, je suis un grand fan de nature, de montagne, et de grimpettes. Bref, en général, en termes de sorties de loisirs, j’adore faire des randonnées longues et grimper des sommets. Du coup, comme vous qui partez en sorties de loisirs, je suis confronté à plusieurs problématiques écoresponsables. 
La première, ce sont les déchets. Comment réduire au maximum les déchets que je produis durant mes sorties de loisirs ? Tout d’abord, je prends une gourde (que je quitte quasiment jamais d’ailleurs, même au travail), ça me permet d’économiser des tonnes de bouteilles plastiques (parce qu’une gourde, ça dure très longtemps) et de la remplir avec de l’eau fraîche et pure de la montagne. Et en plus, c’est léger dans le sac.
Pour la nourriture que j’emporte, je prends des fruits frais et secs, des féculents (riz ou pâtes) et des légumes. Des produits que je retrouve assez facilement en vrac. Et j’apporte toujours mes sacs vracs et mon sac filet pour les légumes.
Sinon, il m’arrive aussi de me préparer des sandwichs quand je vais des activités nautiques (rafting, canyoning, nage en eau vive, …) ou de l’accrobranche.

L’alimentation

Bon, vous avez déjà eu un petit aperçu de comment, je fonctionnais. En général, je fais mes courses dans des magasins qui proposent du vracs ou dans le cas échéant, j’évite les produits suremballés de plastique, et je préfère les emballages en carton (pâtes ou riz par exemple si je ne trouve pas en vrac). Il m’arrive d’acheter de temps en temps des jus de fruits dans des bouteilles en verre que je peux réutiliser après à la maison, sinon je bois surtout de l’eau. Bon ok, un peu de bières de temps en temps aussi… D’ailleurs, je trouve ça bête qu’on est très peu de systèmes de consignes en France pour les bouteilles. 
Pour les fruits et légumes, pour avoir des bons produits goûteux qui ne viennent pas de l’autre bout du monde, j’achète en fonction des saisons et produit en France (ou plus près). Bon, évidemment, il y a certains produits que je n’arrive pas à trouver « produit en France » comme les amandes par exemple. Après, je me questionne aussi sur le fait de : est ce que j’en ai vraiment besoin ? Est-ce qu’il n’existe pas un substitut produit en France ?
Enfin, pour les déchets, ceux qui sont naturels (épluchures, noyaux, …) je les mets au compost, et les autres, je les trie (verre et papier).

Corentin Tardivel

Commentaires

Ajouter un commentaire

mood_bad
  • Pas encore de commentaires.
  • chat
    Ajouter un commentaire
    keyboard_arrow_up keyboard_arrow_up